Interview : Guillaume Pierre dans « Même Pas Peur »

 

19222982_1370236229729307_3954731093341860554_o

Parle moi de ton parcours.
Je suis un multirécidiviste mais pas dangereux ! Dans ma vie j’ai voulu m’essayer , me tester, découvrir… D’abord le métier d’animateur radio puis télé et depuis 5 ans humoriste. Gros défi de vouloir transposer mon goût pour l’auto-dérision, l’absurde et  l’impertinence sur scène. Une rencontre va précipiter les choses. En 2011 je croise la route de Michèle Beaumont, comédienne et metteur en scène : une collaboration fructueuse est née !
Et rapidement une complicité de plume et de style va permettre l’écriture de ce qui deviendra «Même pas peur». Après trois ans de travail, de « crash test public », de tricotage et de détricotage, viendra l’année 2014… l’année de la confirmation avec :
• plusieurs premières parties dont une au Zénith de Dijon (Olivier de Benoist en mai 2014)
• 4 prix décrochés en Festival d’Humour
2015 & 2016 seront placées sous le signe de «l’affirmation» avec une tournée qui passera par Lyon, Toulouse, Antibes, Vienne, Lausanne, Limoges, Dijon, Nancy, Valence, Nice  et le Festival OFF d’Avignon 2016 (Laurette théâtre).
L’aventure « Même pas peur » ne fait que commencer.

Tes plaisirs dans la vie, les choses importantes pour toi.
La simplicité, une bonne bouffe avec les copains, un bon film au cinéma, la vie entourée de mes enfants légitimes ou non.
Envie de croire en la nature humaine, je me méfie du syndrome « BFMTV » – réceptacle de ce qu’il y a de pire chez l’homme – Je veux croire en Nous et en l’avenir même si, putain, c’est dur parfois. Je déteste la vulgarité également bordel de merde !

 

Ton meilleur souvenir sur scène. Et le plus mauvais.
L’un de mes plus gros « Kiff » (c’est comme ça que disent les jeunes ?) sur scène : jouer devant 1200 personnes au Zénith de Dijon, en première partie d’Olivier de Benoist, un mec hyper sympa et d’une bienveillance absolue ! ODB forever !!!Le pire souvenir : deux soirées beuveries, une entre pompiers et une autre entre vignerons et consommateurs en mode « no limit »- faire de l’humour dans ses conditions relève d’une opération suicide.. BANZAI !

Pourquoi avoir eu cette envie, ce besoin, de passer de la radio et tv à la scène ?
Jouer devant un public, tu as la « sentence » immédiate, c’est du spectacle « vivant », sans filet, une prise de risque super excitante surtout si elle est maitrisée. La radio est un média exceptionnel mais il me manquait le contact direct avec le public !

Tu connais Toulouse18582475_1344570462295884_2701279585115229000_n.jpgJe ne suis allé qu’une seule fois à Toulouse, j’en garde un excellent souvenir, même s’il commence à dater. Je ne me souviens plus de grand chose… Ah si il y a une super boulangerie vers un bureau de poste !
En fait c’est la première fois que je reviens à Toulouse depuis plus de 20 ans, je suis super excité et heureux de jouer ici !! Un vrai gosse à l’idée de proposer « Même pas peur » aux toulousains.

Pour finir quelques mots aux albigeois pour leur donner envie de venir te voir jouer au Rep’r les 19 et 20 janvier ?
Albigeois, viens ! Même si tu as un compte offshore.. Viens, promis je dirais rien.
Mon spectacle est très interactif , j’ai besoin d’une cougar, d’un pervers, d’une jeune femelle mammifère, d’un flamand rose, d’une radine… Viens : je vais t’aimer comme on ne t’a jamais aimé – Ich bin allein, und frag : Warum ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s