Lettre d’une inconnue de Stefan Zweig

14258222_1059289387525355_4792557610577907466_o.jpg
Consumée toute sa vie par sa passion dévorante pour R., une femme livre sa confession ultime dans une lettre bouleversante. Entre la virtuosité de la langue de Zweig et un point de vue extrêmement contemporain, découvrez le parcours émotionnel de cette inconnue à travers une adaptation scénique enrichie par la musique, la danse et l’image.

Interprète : Laetitia Lebacq

Mise en scène/lumière : Denis Lefrançois

Régisseur : Vincent Lemoine
Chargée Production : Gisèle Tixier

Monologue dramatique d’après la nouvelle éponyme de Stefan Zweig interprété par Laetitia Lebacq dans une mise en scène de Denis Lefrançois.

Voilà l’oeuvre d’un auteur que je ne connaissais pas et qui m’a profondément touché. L’histoire d’une femme, qui, quinze années durant, est éprise d’un seul homme. À travers une lettre anonyme, elle lui fait part des sentiments pour lui qui ont guidés sa vie, entre passion et folie. 

La comédienne Laetitia Lebacq interprète cette inconnue et livre une performance époustouflante. D’abord adolescente de 13 ans énamourée de son voisin écrivain puis femme totalement éprise et passionnée au destin tragique. La prestation est magistrale : à la limite de la folie sans jamais tomber dans l’hystérie paranoïaque. Voix claire et diction parfaite, cette comédienne porte à merveille ce texte magnifique. 

La mise en scène signée Denis Lefrançois est une belle réussite. Résolument moderne, utilisant la vidéo et des lumières épurées, ainsi qu’un décor soigneusement choisi. Danse effrénée avec elle-même, éclats de voix ou chuchotements, le public ressent les émotions de cette inconnue. 

À gauche le bureau où elle écrit, la chambre où son petit garçon perd la vie. Derrière un drap blanc, utile pour les projections vidéos, l’appartement de son écrivain, sorti tout droit de ses souvenirs. Un décor minimaliste suffisant pour permettre aux spectateurs de visualiser l’ambiance et se projeter dans les souvenirs de cette femme. 

Les lumières se rallument, devant un public ébahi par la performance livrée par l’excellente Laetitia Lebacq. Des spectateurs retenant leur souffle et une comédienne encore habitée par son personnage, et surtout, une belle récompense, de longs applaudissements pour une performance magistrale. 

Capture d_écran 2017-07-15 à 10.32.38Informations Pratiques
Théâtre des Corps Saints
Du 7 au 30 juillet – 17H30 
04 90 16 07 50 

Tarifs
Abonné – 13€
Plein tarif – 19€
Enfants (-16 ans) – 10€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s